Nos bagages au retour : un sac de + !

Retour

Et oui, il faut bien rentrer. Nous sommes donc rentrés à Paris, en passant par Doha. Puis TGV depuis Charles de Gaulle – Lyon, et Lyon-Grenoble. Nous sommes donc arrivés à St Michel Les portes où la neige était encore présente ! Et le lendemain matin, nous étions sur les skis ! Passer des tongues aux chaussures de ski était vraiment étrange !

Pour nous, ce voyage de 2 mois était la durée qui nous correspondait !

Nous étions donc tous les 5 très contents de rentrer et de retrouver nos amis !

Et pour continuer le voyage, Loic est vite allé à l’asia store nous acheter de bons produits asiatiques ! Et aussi un rice-cooker !

BKK-36 Phangan wipe out

Koh Phangan (suite)

Nous sommes restés 5 nuits dans le « resort » Haad Khom Bungalow. Titouan dormait sur la terrasse, dans le hamac, et nous dans le bungalow.

Avec un scooter pour 5, nous avons peu bougé de notre endroit paradisiaque ! Mais nous sommes quand même allés faire du snorkelling à l’ile de Ko Ma.

Loic a emmené aussi Titouan et Félicien faire le Total Wipe Out local ! Un grand moment pour les garçons !

Dans notre bungalow, nous avons pu rencontrer divers animaux, petits et grands, sympathiques et effrayants :

– Les singes en dessous de notre terrasse, ou sur le toit, et qui nous volent nos mangues : ok, ça, ça va !

– Le gecko qui a élu domicile depuis un bon bout de temps : ok, il mange les moustiques.

– L’araignée qui venait tous les soirs dans la salle de bains : ok, on s’y habitue !

– Le scorpion sur le mur extèrieur du bungalow : ok, même pas (plus) peur, on en a à Marseille !

– Des souris dans nos affaires : super, Loic les a fait fuir !

– Mais un serpent vert et long dans l’applique murale au dessus du lit de Félicien et Auguste : ah ça non !!!

Loic a appelé le gérant du resort, qui a essayé de faire fuir ce serpent… qui est allé se cacher dans la cloison du mur ! Et le gérant qui nous dit : no no no, no problem, not dangerous !

Et dire qu’il a fallu encore dormir 2 nuits dans le bungalow, avec peut-être un serpent qui logeait encore dans notre mur ! On a bien « bordé » les moustiquaires, et on a jeté toute la nourriture qui trainait encore. Mais Brrr et Re Brrr… Difficile de dormir, tout de même !

Nous sommes repartis en 3 voyages en scooter jusqu’a chaloklum, puis ensuite en taxi jusqu’au port.

 

Chaloklum

Koh phangan

Nous voici à Koh phangan depuis samedi.

nous avons fait une plage hier. La beach bottle… Mais les bungalows réserves au smile n´etaient finalement plus disponibles… Ils ont donc essayé de nous faire payer 400 bahts de plus que ce qu on avait negocié par téléphone. On venait de se prendre le taxi de la guesthouse à 900 bahts, donc on était déjà bien enervé. Du coup,on a tenu ferme en disant que ce n’était pas notre problème si le bungalow prévu n’était plus libre. Et qu’on n’avait pas à payer la différence. Finalement, on est resté en payant ce qui était prévu et loic a pris un bateau bus pour trouver un autre logement pour les jours suivants. loic a reservé un bungalow a partir du lundi.

Dimanche 23

Le matin, nous avons pris un bon petit dej, et avons eu le plaisir de voir 2 singes prendre le leur ! C’était très beau !

Nous sommes partis pour Chaloklum trouver un hebergement pour une nuit. le trajet en bateau bus était magnifique et nous a permis d’apercevoir la jungle, et un aigle sur une branche d’arbre.

Comme les guesthouses donnent la priorité aux gens qui viennent pour plusieurs jours, nous avons du nous rabattre sur l’hôtel du coin. Tant pis. C’est notre première galère par rapport au logement, on s’en remettra vite !

Titouan a fait de l’optimiste ! Un anglais a en effet monté une école de voile gratuite pour les enfants thaïlandais et étrangers le samedi et le dimanche. Il veut faire connaître les joies de ce sport aux enfants thaïs. Le matériel utilisé est neuf ! Incroyablé !

cela a aussi été notre premier jour de pluie depuis le début du voyage.

et ce soir, après une coupure d.electricité, nous avons mangé dans un restaurant ou le Green curry était excellent !

Lundi 24

arrivée dans la corail bay… on va se poser là jusqu’à dimanche ! C’est magnifique, et on peut voir de beaux poissons.

Dommage, l’appareil photo étanche de Loic est cassé… GRRR

BKK-20-02-3

Bangkok : passage rapide le 20 et 21 fevrier

Nous sommes à ko phangan depuis samedi 22 février.

En passant un soir et une journée à bangkok, nous avons pu noter tout de meme une différence au niveau de l’ambiance. Cela ne nous a pas empêcher d’aller à pied depuis notre hôtel jusqu´au zoo, en passant devant l’hotel de Police… et la résidence du Roi.

Mais cette fois-ci, nous avons bien pris soin d’éviter les zones de shutdown, l’ambiance étant vraiment + tendue.

Nous avons pris un  bus de nuit et un ferry pour Koh phangan.

pour acheter du curry à faire soi-même

Battambang – du 15/02 au 20/02

Nous sommes à battambang depuis samedi 15.

le vendredi 14 a été éprouvant puisque Auguste, en essayant de faire un salto avant dans la piscine s’est cogné la tête dans l’eau, contre le mur. Heureusement,  cela n’a pas trop saigné et cela a vite cicatrisé. Souvent, c´est après coup qu’on se dit qu’on aurait pu visiter les urgences cambodgienne, ce qui est deconseillé ! Ouf !

le samedi, on part pour nos 4 heures de bus. « Ah c’est tout » nous dit Félicien ;-))

arret dans une ville, pause. Auguste et Titouan restent dans le bus. 5 mn après, on va pour remonter dans le bus ! Nos places sont prises ! Et la, nous nous rendons compte que ce n’est pas notre bus ! panique ! Une personne nous dit que notre bus va revenir, sauf qu’on avait peur que les garçons descendent et surtout qu’auguste panique ! Lorsque que le bus est revenu, Titouan était zen, il avait vu que les gens avaient laissé leurs sacs. Par contre, Auguste était en colère contre nous !!!

arrivee ensuite à battambang, nous logeons chez Malina, dans 2 chambres avec terrasses. C’est un peu excentré, alors nous avons loué 3 velos. Nous sommes vraiment chez l’habitant ! Notre logeuse est extraordinaire ! Dimanche matin, nous sommes allés avec elle faire le marché. Nous avons acheté les ingrédients pour faire un curry coco. et le soir, cours de cuisine à 17h. On a mangé tous ensemble puis on a joué à un jeu de cartes qui très semble à « bonjour Robert », mais en cambodgien. On a bien rigolé !

lundi

visite de phare pon leu, école de cirque. Nous circulons à vélo et c’est très plaisant car nous sommes hyper autonomes !  à 19h, spectacle de cirque. Tout le monde a adoré.

mardi 18

reveil a 5h par la musique à fond ! un mariage à lieu à côté et c’est le début ! Nous sommes invités et allons donc y faire un tour mais plus tard !

a 17h30, nous irons voir une grotte avec chauve souris, avec la fille de la logeuse.

ce soir nous allons cuisiner un plat francais. On va en profiter pour faire des spaghettis bolognaises, car les pâtes, ça nous manque !on aurait bien faitautre choses mais on n’a vu que des aubergines. A voir si on est inspiré par d’autres choses !

 

Temple des dames

Angkor Jour 2

Nous sommes donc arrivés juste avant les cars de touriste, soit à 7h37 exactement, pour visiter Angkor Wat.

C’était marrant, nous étions dans un chassé-croisé entre les personnes qui y vont très tôt,au lever de soleil, et ceux qui ont bien lu leur guide et qui savent qu’il faut y aller avant les cars de touristes.

Notre conducteur de tuk-tuk était le même que la veille, et nous l’avons pris encore pour la journée pour aller jusqu’au temple des dames et aux cascades qui sont à 58 km… On n’a évidemment pas réfléchi, mais 58km en tuk tuk, c’est long et inconfortable, tout de même !

Les photos d’angkor wat sont dans l’article de Titouan : ici.

Ensuite, départ pour visiter du temple des dames de Bantenay Sray (orthographe en cours de vérification). Là, notre conducteur, nous a conseillé d’aller directement à la cascade voisine de quelques kilomètres (20 minutes), car selon lui il y avait déjà beaucoup de monde au temple vu le nombre de bus chinois garés sur le parking. On a bien fait ! c’était super ! nous avons fait une très belle balade jusqu’au ruisseau avec baignade rafraichissante. Au retour, visite temple des dames avec beaucoup moins de monde, nous avons fait nos 58km de retours heureux de notre journée avec en prime un petit arrêt pour regarder les singes en liberté derrière Angkor Wat.

Image classique et facile dans un lieu magique

Cambodge – Angkor Vat

On a pris un Tuk-Tuk pour aller sur le site d’Angkor. Angkor fait parti de l’une des huit merveilles du monde. Angkor Vat est entouré de douves gigantesques.  Pour entrer dans l’enceinte, on passe par une énorme porte ornée de Nagas, gros serpent appartenant à la religion bouddhiste. D’autres, sculptés dans la pierre nous conduisent jusqu’au temple. À un moment, sur la gauche, il y a un petit étang avec plein de nénuphars. Tous les touristes vont se prendre en photo devant les nénuphars.

LE TEMPLE

Dans le temple, il y a des bas-reliefs racontant des batailles. Il y en a une qui raconte l’enfer. Les gens y sont battus par les gardes et des animaux se rajoutent à la torture. Sur la frise, on en voit qui se font décapiter. Certains, se faisaient couler du métal en fusion dans la gorge… gloups… D’autres se font transpercer la bouche à l’aide de lance. D’autres encore, se sont fait planter des clous sur toute la surface du corps.

Pour atteindre le dernier étage, on doit passer devant un monsieur. Le dernier étage est interdit au enfant de moins de douze ans et aux personnes trop peu vêtues. J’ai quand même réussi à y accéder parce que je suis aussi grand que des cambodgiens adultes. En haut il y a un très gros bouddha. Mais surtout, c’est tellement haut, qu’on arrive à voir au dessus de la cime des arbres. Dans l’escalier pour redescendre, tous les adultes s’accrochent à la rambarde  comme si leur vie en dépendait, alors que les enfants, eux descendent normalement.

angkor-j1-64

Angkor – jour 1

Voici les photos du 1er jour de visite des temples.

on a pris un tuk tuk pour la journée, et nous sommes partis a 8 h, un peu tard pour éviter les cars de touristes….

tant pis !

nous n’avons pas eu le temps de mettre les noms sur toutes les photos, ce sera fait plus tard quand on sera a un endroit avec une connexion correcte !

PHARE : chapiteau Le pont de bambou

Cambodge – Kompong Cham du 8 au 10 février 2014

Nous sommes restés au Mékong Hotel 2 nuits, à Kompong Cham, un hotel aux immences couloirs en carrelage, ambiance bizarre mais sympa. Nous avons passé la journée du dimanche 9 sur l’ile qui est reliée par un pont de Bambou construit uniquement pour la saison séche.

Après une petite visite à une guest-house tenu par un français ou l’on dort en hamac, nous nous sommes aventurés plus loin sur l’ïle, loin des parcours touristiques. Les gens rencontrés étaient extrêmement chaleureux, à nous dire bonjour, à nous parler en anglais un tout petit peu, et en cambodgien, ou par gestes. Une femme à qui nous demandions notre chemin a donné des bananes aux garçons.

Vers 12h, le soleil était de plomb… nous devions faire une pause, manger à l’ombre et reprendre des forces avant la traversée de retour. nous sommes tombés sur une guinguette sur la plage, des huttes payantes plantées sur l’eau. A notre surprise ce spot n’est fréquentée que par des familles cambodgiennes en goguette le dimanche.

Nous avons loué une de ces huttes 1$. Loic est allé commandé à manger auprès d’une guitoune tenue par une femme ne parlant pas un mot d’anglais et ne comprenant pas le cambodgien de Loïc. Au bout de 20 minutes,il a réussi à commander du riz, du poulet et 2 oeufs sui semblaient durs, sans savoir que les cambodgiens les mangent quand il y a un poussin dedans, cuit à la vapeur dans sa coquille…. c’est un effet bizarre que de tomber sur une aile quand on commence à l’ouvrir… les expériences ont leurs limites……le riz, lui était bon, ouf…

Une famille cambodgienne s’est installée dans la hutte à côté de nous, et nous a offert du pamplemousse. Ensuite, ils sont venus nous offrir des bières. À13 h avec cette chaleur, j’avoue que je n’en avais pas envie du tout ! Mais c’était tellement gentil, on a donc trinqué avec eux, deux hommes et deux femmes. On a essayé de parler avec eux, en anglais, et puis ensuite, ils sont repartis sous leur hutte. Je n’avais même pas bu la moitié de la bière qu’ils nous en on rapporté deux, qu’on n’a pas ouvertes cette fois ci. Enfin, c’était chouette de voir un certain mode de vie des cambodgien, faisant partie de la classe aisée, je pense, mais aussi d’avoir pu échanger avec eux un minimum.

frontière du cambodge

Cambodge – Passage de la frontière jusqu’à Kampong Cham

Nous sommes donc arrivés au Cambodge le samedi 8 février.

Départ à 8h de Don Kohn, de la guesthousen en pirogue… Arrivée au port, pour finalement partir à 9h30 du terminal de bus, en Bus VIP, qui n’avait de VIP que le gros autocollant mis sur le parebrise avant ! Pour passer la frontière, le chauffeur de bus propose de faire les formalités pour obtenir les visas, et de prendre les passeports dès le départ du bus, pour les rendre, une fois la frontière passée. Pour cela il prend 30 $ par passeport, et fait payer les enfants de moins de douze ans. On nous avait déconseillé de le faire pour raison financières et d’autant plus que les enfants de moins de 12 ne paient pas ! Merci à la famille de 4 sur la piste qui nous a permis de photographier le visa de leur fille de 4 ans, et à Etienne et Lila et leurs 2 filles qui ont passé la frontière la veille !

De plus, cela me faisait bizarre que l’on se sépare de nos passeports lors du passage de la frontière ! Lors de l’arrivée à la frontière, nous étions donc une dizaine à sortir du bus pour faire les formalités par nous meme. Pour avoir le tampon de sortie du Laos, il fallait payer 20 000 Kips par passeport, soit 2 €. Nous avons payé 4 €, sachant qu’ils n’ont pas fait payer les enfants. Ensuite, arrivés pour payer le visa du Cambodge, Loic avait pris soin d’apprendre les ages des garçons en cambodgien. Le douanier nous dit donc : 25 $ x 5. Et nous, non, les enfants ont moins de douze ans, et ils ne paient pas. Et Loic a donc dit leurs ages en Cambodgien. Ils n’ont pas fait d’histoire, alors que Etienne et Lila avaient eu du mal la veille. On est tombé sur quelqu’un de sympa, je pense… Par contre, ils nous ont fait payer l’autocollant 5$ !!!! Mais là, je crois que c’est impossible de négocier ce coût là. Au final, on a donc payé 65 $ contre 150 $ proposé par le chauffeur de bus ! Et on a fait le passage de la frontière à pied, ce qui est une expérience très sympa !!!

Les routes du cambodge étaient en travaux ! Un truc de dingue, avec très peu de moments goudronnés, des nids de poules, de la poussière à n’en plus finir ! La porte arrière de l’autobus était vraiment plus étanche, et on avait des nuages de poussières qui entraient dans l’autobus.

Une fois arrivés à Kampong Cham, à 19h30, après 11h de voyage, dont 6 heures inconfortables, nous nous sommes fait assaillir par les motos taxis, les conducteurs de tuk-tuk. Un taxi nous proposait 10 $ pour aller du terminal de bus au Mékong Hotel. On était tellement crevés par le voyage, qu’on a dit non direct, en faisant croire qu’on savait où on était. Moi, je disais : tant pis, on ira à pied, et Loic leur disait : minute minute, on va d’abord manger, et ensuite on viendra vous voir. Du coup, le taxi a descendu direct à 5 $, et le motos taxis à 1$ au lieu de 2$ par moto. Mais on venait de se bouffer de la poussière, et on n’avait pas envie d’enchainer sur des motos. On est donc partis en disant que c’était trop cher. Résulat, un tuk-tuk nous a pris tous les 5 avec les bagages pour 1$… et le mékong hotel était vraiment pas loin, à 1km, je pense !

Dans l’hotel, on est arrivés, ils nous ont dit : ah non, on est complet, et puis je ne sais pas pourquoi, ils ont dit ok, c’est bon, on a une chambre de 2 lits simples. On est allé voir, mais c’était trop petit pour dormir à 5, et o miracle, une 2ème chambre à côté était libre ! Bref, on était contents. Et en sortant, on est tombé sur Etienne et Lila et leurs filles !

Loic, Titouan et Félicien en excursion

Laos – 4000 îles – suite

Nous sommes donc restés 9 jours aux 4000 îles à Don Khon, lieu de pause, de vélo dans les rizières asséchées, d’aperos le soir devant un coucher de soleil magnifique.

Avec un peu de recul, puisque j’écris l’article depuis le Cambodge, c’était vraiment une parenthèse, un lieu à part, dans notre voyage. Les enfants étaient libres d’aller où ils voulaient grâce aux vélos loués pour eux durant tout le séjour. Ils en ont profité pour aller négocier l’achat de 2 lance-pierres (un pour Titouan, et un pour Félicien). La négociation a duré une journée pour les avoir à moitié du prix annoncé par le vendeur. Nous en avons profité pour informer les enfants du niveau de vie au Laos, et leur montrer que le prix indiqué était vraiment trop élevé. Une fois les lance-pierre achetés, ils ont joué avec pendant de longs moments, ce qui nous a permis à tous de nous reposer.

Pour ce qui concerne la baignade, nous sommes arrivés à trouver des endroits où c’était possible, même si l’eau semblait tout de même sale… Mais comme la douche était faite à partir de l’eau du mékong…

Attention toutefois pour les familles avec enfants, manger est un projet en soi. Car le temps est vraiment différent sur l’ile. Des copains nous avaient prévenus qu’on pouvait mettre 3 heures à se faire servir. Et c’est vrai ! Mais comme les endroits sont superbes, les enfants patientent en jouant avec les chiots, ou en faisant du vélo. Mais cela laissait peu de temps pour les excursions. Un soir, n’ayant pas trop faim parce que j’avais mangé un énorme pancake commandé à 16h30, et servi à 17h30, j’ai décidé de prendre une salade de fruits… Eh bien, elle a mis 2h à arriver. Et j’ai même vu une des personnes de la guesthouse prendre son scooter, et revenir avec des fruits ! Eh oui, le dicton est que quand tu commandes du poisson, ils vont le pecher, et ils le cuisent. On n’était pas loin de ça ! Mais au moins, les ingrédients sont frais ! Ce qui est incroyable, c’est que le temps ne parait pas si long que ça. C’est une bonne école pour apprendre la patience ! Par contre, au début, on a eu des journées, où une fois l’école terminée le matin, il était plus de midi, et il fallait songer à commander. Ensuite, on avait fini de manger à 15h, et il ne restait plus beaucoup de temps pour se balader, puisqu’il fallait commander à 19h, si on voulait coucher les enfants tot !

Loic, Titouan et Félicien ont fait une après-midi d’excursion en pirogue pour aller visiter des iles et des cascades. Ils ont adoré !

Pour information, nous avons fait le tour de l’ile de Don Det à vélo. L’ambiance est nettement différente.

voici le lien vers la page de philippe et Claudine concernant leur passage sur don dhet : http://phifandclo.blog4ever.com/les-4000-iles-shi-phan-don-en-laotien

Le coucher de soleil à l'apéro

Laos – 4000 Iles – Don Khon

Nous voici aux 4000 iles depuis jeudi 30 Janvier.

Nous sommes à Don Khon, à la Pakha Gesthouse, avec chambre sur le mékong. Attention car les bateaux passent tôt sur le mékong, et nous réveillent donc vers 6h30.

Endroit superbe, où nous pensons nous poser 10 jours, histoire de pouvoir faire la classe tranquillement tous les matins, et de pouvoir ensuite visiter l’ile.

Nous avons loué des vélos, et les enfants sont hyper heureux de pouvoir être libre sur l’ile où seuls des scooter peuvent circuler.

Une famille rencontrée à Paksé nous a rejoints à Don Khon. Superbe rencontre, et nous avons passé de supers moments avec eux !

Et aussi, un couple d’amis, Philippe et Claudine, copains d’enfance de Marion, est venu 2 soirs et un jour ! Pareil, de très bons moments passés ensemble.

 

cascades Tad Champee au bout de 10 km de piste

Laos – Plateau des Boloven-200 km de scooter !

Lundi 27 janvier

Nous avons loué 2 scooters pour faire la petite boucle du plateau des Boloven, petite boucle de 200 km ! Loic, Félicien et Auguste sur un scooter, Titouan et moi sur un autre. Sachant que je n’avais jamais fait de scooter, c’était un challenge pour moi ! Les débuts ont été difficiles, avec une certain confusion lors d’arrêt d’urgence, où j’avais tendance à accélérer au lieu de freiner. Mais ensuite, tout est entré dans l’ordre, et j’ai même pris du plaisir à conduire, avec Titouan derrière moi. Je ne cache pas que 80 km le premier jour c’était beaucoup pour moi, et le soir, j’étais crevée ! Nous avons donc fait la route pour aller à Tad Lo, en passant par une première cascade qui était au bout de 10km de piste de la route principale. Là, nous sommes arrivés à une cascade où n’étaient présents que des Laotiens qui se lavaient, ou lavaient leur linge. C’était vraiment unique, et nous nous sommes baignés. Par contre, hors de question pour moi de me baigner en maillot de bain, je l’ai fait à la laotienne, toute habillée ! Nous sommes arrivés à Tad Lo, le soir.

Mardi 28 janvier

Les kilomètres de la veille ayant été éprouvants, nous avons décidé de rester une nuit de plus à Tad Lo. Nous avons alors logé chez Palamei Gesthouse, endroit où on peut participer à la cuisine le soir. C’était super. Tad Lo est un endroit magique. Les cochons, chèvres, vaches sont dans la rue, les gens vont à la rivière et à la cascade pour se laver, pêcher, laver le linge.

Mercredi 29 janvier

Retour à Pakse en scooter. Départ 10h, on en a pour 2 heures de scooter jusqu’à la première cascade qu’on avait prévu de voir. Puis encore une heure de scooter. On s’est fait 100 km de scooter, avec une entrée dans Paksé dans la poussière. Mais challenge réussi ! Note : depuis les 4000 iles, impossible de mettre en ligne les images. Cela attendra le Cambodge !

voyage-laos-pacse03

Voyage Bangkok – Laos (Pakse)

Nous avons donc débarqué à Paksé vendredi 24/01.

D’abord, train de nuit de 20h30 à 7h. Finalement, nous n’avons eu que 1 heure de retard. Auguste a vomi au début de la nuit, du coup, nous avions une couverture en moins. Nous avons eu très froid et après information sur le petit journal de Bangkok, il semblerait que la Thailande traverse une vague de froid.

Ensuite, taxi à Ubon pour le bus terminal, et bus pour Pakse. Départ 9h30, arrivée 13h. Le passage à la frontière nous oblige à descendre du bus, et à faire les formalités à pied. Prix du visa : 30 $ par personne (ou 1300 baths).

Et ensuite, on doit donner 50 baths par passeport pour les récupérer… Grrr…

Nous logeons à la Sadaiby 2 guesthouse (merci à nos copains qui se reconnaitront pour l’adresse). Heureusement, nous avions réservé par mail 2 chambres, car la guesthouse affiche complet ce soir. Effectivement, le Laos n’est pas cher, la chambre triple est à 100 000 Kips, soit 10 euros, la double à 9 000 Kips ! Auguste ayant de la fièvre ce soir, il dormira avec nous.

Au restaurant, nous avons commandé comme en thailande, un plat chacun. Grave erreur, les assiettes sont beaucoup plus fournies ! Mon assiette de rouleaux de printemps en contenait 5 ! Et Titouan avait pris de même ! Pour une fois, nous étions  bels et bien calés, et on a laissé beaucoup de restes !

L’ambiance est effectivement très sympa, les gens nous font coucou, nous disent bonjour. On a du mal à croire qu’ils nous adressent la parole, après la Thailande.

Par contre, je me suis empressé d’acheter un pull, car j’ai vraiment eu trop froid la nuit dernière !

[edit] Auguste a été malade 24h, et après un régime Banane, Riz et Coca « débullé », et une journée de repos à regarder des dessins animés, il a vite retrouvé la forme !